Articles

Derniers articles

Effectuer une recherche :

La morphopsychologie

Présentation

Nemopsy : Gilbert Prieur, morphopsychologueNemopsy

« La morphopsychologie est l’étude de la corrélation entre les traits du visage et la personnalité d’un individu. » (Louis CORMAN)

Elle appartient au domaine des sciences humaines. C’est une science à part entière dans la mesure où elle fait appel à une méthode rigoureuse et elle est universelle.

Comme toutes les sciences humaines, elle a ses limites, ses points forts. Elle permet de bien se connaître pour tirer parti de ses points forts en gérant ses points faibles.

Non pas juger mais comprendre reste le fil directeur de ceux qui la pratiquent.

Gilbert Prieur, morphopsychologue vous propose ce site afin de découvrir ou approfondir la morphopsychologie et pour vous aider à en tirer le meilleur parti aussi bien à titre personnel que professionnel.

Il propose également aux entreprises des outils pour enrichir la gestion de leur ressources humaines.

Historique

Hippocrate
L’étude de la morphopsychologie fait suite aux recherches initiées par Hippocrate, poursuivies par Aristote puis Johann Kaspar Lavater avec la physiognomonie et prolongées chronologiquement pendant des siècles dans les domaines de la cranioscopie de Franz Joseph Gall, de la phrénologie de Johann-Caspar Spurzheim, des types morphologiques de Carl Gustav Jung, de la caractérologie de Heymans, Wiersma et Le Senne, de la prosopologie de Roger Ermiane, des types morphologiques selon les feuillets embryonnaires de William H. Sheldon.

Louis CormanL’inventeur en 1937 du terme morphopsychologie est le docteur Louis Corman,  ancien médecin chef du service psychiatrique de l’adulte à l’hôpital Saint-Louis de Paris, et fondateur du service de psychiatrie de l’enfant à l’hôpital Saint-Jacques de Nantes.

Il a fondé en 1980 Société Française de Morphopsychologie, qui supervise cette discipline en France. Elle édite une Revue trimestrielle, délivre le diplôme de Morphopsychologie (non reconnu par l’état), et supervise les professeurs agréés. Il fonde ensuite l’Association des Morphopsychologues Conseils, qui développe les applications professionnelles de la morphopsychologie.

Depuis quelques années la littérature devient abondante sur le sujet. Certains n’hésitent pas à avancer de nouvelles théories sur la manière d’étudier un visage s’inscrivant en faux par rapport au fondateur.

La Société Française de Morphopsychologie

La Société Française de Morphopsychologie (SFM) est le premier organisme à proposer l’enseignement de la Morphopsychologie dans  le monde. La SFM assure plus de 700 jours de formation par an grâce à son équipe pédagogique composée de 30 professeurs certifiés en Morphopsychologie.

La SFM, a été créée par le Dr Louis Corman en 1980, sous la forme d’une association à but non lucratif.

La SFM est le seul organisme habilité à délivrer le diplôme de morphopsychologue, conformément aux directives  de son fondateur le Dr Louis Corman.

La SFM édite la Revue de Morphopshychologie, revue trimestrielle à caractère pédagogique, outil de liaison entre les membres de l’Association et présentant ses travaux de recherches théoriques.

L’association des mophopsychologues conseil

L’Association des Morphopsychologues Conseil (AMC) est une association issue de la Société Française de Morphopsychologie (SFM) qui se compose uniquement de morphopsychologues professionnels.

Très opérationnelle, l’AMC forme les morphopsychologues certifiés au cours d’un second cycle qui aboutit à la rédaction d’un mémoire dont le sujet est libre.

Le titre de morphopsychologue conseil est délivré par AMC.

L’AMC œuvre ainsi au développement officiel et réel des applications professionnelles de la morphopsychologie auprès des particuliers, des entreprises, des collectivités, etc.

Retrouvez ces informations sur le site international de la morphopsychologie.

Code de déontologie

Les membres diplômés de la S.F.M. s’engagent à observer en toute occasionles règles essentielles de déontologie qu’exige nécessairement leur qualité de morphopsychologue.

Dans la pratique individuelle, ils se doivent de respecter la personnalité des individualités qu’ils étudient, s’interdisant absolument de réaliser une étude morphopsychologique à l’insu de la personne concernée, ne devant intervenir qu’à sa demande ou avec son accord. Ils doivent d’autre part veiller à toujours formuler leur appréciation en termes clairs, appréciation qui ne doit pas se résumer à des remarques critiques mais qui puisse être perçue par le sujet comme une aide et un témoignage de compréhension profonde.

Ils sont soumis à la règle du secret professionnel le plus absolu. La publication ou la communication, à des tiers, d’une étude ne peut se faire qu’avec l’accord de la personne concernée. Conscients de la portée de leur savoir, ils doivent adopter une attitude de réserve et se garder de tous abus.

Ils s’engagent à poursuivre leur perfectionnement, à titre personnel et/ou professionnel par tous les moyens appropriés.

Dans leurs relations publiques, ils se doivent de veiller au maintien du niveau scientifique atteint par la morphopsychologie et se référer toujours, dans les exposés écrits ou verbaux qu’ils en font. à l’enseignement du Dr Corman et à la S.F.M. dont ils sont diplômés.

Ils sont responsables de l’image qu’ils donnent de la morphopsychologie au
public et plus particulièrement aux médias, devant notamment refuser leur
collaboration à toutes publications ou émissions qui ne donnent pas une
suffisante garantie de sérieux en raison de leurs objectifs, de leur niveau et du
public recherché.

La S.F M.  ne  peut  en  aucun cas être engagée, sans  son  accord,  par ses membres.

L’exclusion d’un membre diplômé de la S.F.M peut être demandée par le Président ou l’un des membres du Conseil d’Administration, s’il est établi que ce membre a gravement contrevenu à ces règles. L’abonnement à la revue de Morphopsychologie implique tacitement un usage personnel de cette revue. ou une utilisation à usage pédagogique dans le cadre de cours de morphopsychologie, et exclut toute diffusion des articles et photographies publiées.»

NON PAS JUGER MAIS COMPRENDRE

N’hésitez pas, contactez-moi pour poser vos questions.

Nemopsy - Morphopsychologie